Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Châteauneuf-du-Pape Millésime 2003

Nos millésimes : Châteauneuf du Pape

Année de tous les records climatiques, à Châteauneuf-du-Pape comme ailleurs, le millésime 2003 dans notre appellation aura été marqué durant la période végétative par deux phénomènes :

- Une sècheresse importante puisque la pluviométrie fait apparaître un total de 132 mm de pluie sur la période allant du mois de février au mois d’août 2003, dont seulement 50 mm pour les mois de mai à août.

- Des températures caniculaires avec 83 jours où celles-ci ont dépassé les 30°C contre 46 pour une année normale.

Ces données météorologiques expliquent le fait qu’une majorité des parcelles de raisins blancs et de syrah ont été vendangées sur la deuxième quinzaine du mois d’août. L’année 2003 s’affiche donc comme une année record en termes de précocité.

La récolte des grenaches noirs, cépage majoritaire de l’appellation Châteauneuf-du-Pape a quant à elle débuté autour du 10 septembre pour se terminer début octobre. 

La conjonction de la sècheresse et de conditions climatiques idéales (temps clair et venté pendant la maturation) a permis d’obtenir des vendanges saines et de très grande qualité. La maturité phénolique étant atteinte avec des maturités technologiques parfois élevées, les micro-précipitations de la fin août ont permis de stimuler l’accumulation des polyphénols et des anthocyanes.

Les vins blancs présentent des équilibres sur la fraîcheur, avec une bonne ampleur et affichent des arômes très fruités.

La coloration des vins rouges est assez remarquable, notamment sur les grenaches, du fait d’une diffusion rapide des matières colorantes pendant les macérations. Les vins sont équilibrés avec de bonnes maturités tanniques, riches et denses. Ils présentent beaucoup de fruit (fruits frais et confiture) et d’élégance pour ce millésime hors normes.

Au total, sur les 3.150 ha en production, 102.000 hectolitres de vin ont été produits (dont 95.700 de rouge et 6.300 de blanc), soit un rendement de 32 hl/hectare, chiffre légèrement inférieur à la moyenne décennale (33 hl sur 35 autorisés par le décret d’appellation).

Quant aux stocks à la propriété, ils s’élevaient à 137.000 hl au 31 juillet dernier. 

Avec plus de 50 % des volumes produits annuellement vendus sur les marchés étrangers, l’appellation Châteauneuf-du-Pape reste une valeur sûre des exportations françaises de vins et spiritueux. Malgré un taux de change défavorable entre l’euro et le dollar américain les expéditions vers les USA demeurent importantes mais requièrent de conjuguer efforts qualitatifs et dynamisme commercial.

Bien que bénéficiant au Royaume-Uni d’un statut privilégié au regard des autres appellations françaises, les producteurs de Châteauneuf-du-Pape ont conscience que cette situation quasi idyllique n’en est pas moins fragile. De ce constat découle la nécessité de continuer à occuper le terrain sur ce marché culturellement ouvert aux vins des pays de l’hémisphère sud. C’est la raison pour laquelle la Fédération a décidé d’inscrire au programme des actions promotionnelles prévues en 2004 l’organisation d’une mission export sur la capitale britannique.

Enfin, le millésime 2003 restera dans les souvenirs des vignerons de l’appellation comme étant le millésime des 80 ans du Syndicat local (1923) et des 40 ans de la Fédération des producteurs (1963).

 

Les vins du millésime

Châteauneuf-du-Pape Millésime 2003 Châteauneuf du Pape

Châteauneuf-du-Pape Millésime 2003

Presse & guides