Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Châteauneuf-du-Pape Millésime 2007

Nos millésimes : Châteauneuf du Pape

 

L’AOC Châteauneuf-du-Pape est une des plus belles de la vallée du Rhône. Elle est célèbre pour ses vins rouges mais propose aussi de très jolis vins blancs. La qualité n’a pas de prix ! c’est pourquoi sur chaque millésimes tous les cépages plantés dans nos parcelles nous permettent d’exprimer au mieux le terroir qui est le nôtre. 

Avec seulement 35 mm de précipitations cumulées entre le 16 juin et le 15 septembre, on peut affirmer qu’à Châteauneuf-du-Pape l’été 2007 a été exceptionnellement sec. Selon les agros météorologues du Cirame de Carpentras, il s’agit même du plus sec de ces vingt dernières années, la normale s’établissant à 161 mm (station météo d’Orange).

Les pluies de ces derniers jours (environ 20 mm entre le 16 et le 18 septembre) ont donc été les bienvenues, leur faiblesse n’ayant eu aucune conséquence sur le bon déroulement des vendanges qui dans certains domaines commencent à tirer sur leur fin, précocité du millésime oblige (le ban a été proclamé le 4 septembre).

L’été 2007 a aussi été sensiblement plus venté que la normale (20 jours de fort Mistral entre le 1er juillet et le 15 septembre) et légèrement excédentaire au niveau de l’ensoleillement saisonnier (1.157 h contre 1.145 h en moyenne).

Malgré la forte variabilité des températures, avec 30 jours où les minimales ont été comprises entre 10 et 15°C, et seulement 7 jours où les maximales ont été supérieures à 35°C, les moyennes saisonnières demeurent conformes à la normale (léger excédent en juin et septembre et léger déficit en juillet et août).

Le bilan climatique de ces derniers mois permet donc de confirmer ce qui est visible dans les vignes : l’été 2007 a été particulièrement favorable à l’obtention d’une vendange de qualité, saine, dotée de bons équilibres aromatiques et de belles couleurs.

Dans les vignes, le tri étant ramené au strict minimum, les chantiers de vendanges avancent rapidement et en toute sérénité. Une sérénité qui autorise les vignerons à s’arrêter un jour ou deux dans la semaine pour attendre, si besoin est, la parfaite maturité de leurs parcelles et optimiser ainsi le potentiel du millésime.

Quantitativement, la récolte 2007 s’annonce légèrement supérieure à la moyenne décennale avec des rendements qui devraient se situer entre 32 et 34 hl/ha, pour un maximum autorisé de 35 hl/ha.

Un millésime qui se situe donc dans la lignée des 2003, 2004, 2005 et 2006.

Quatre grands millésimes qui ont été dégustés et appréciés le 15 septembre lors d’un séminaire organisé pendant le festival des vins du Rhône de Copenhague, et qui seront présentés le 22 octobre à Londres au cours d’une manifestation conjointement organisée par les vignerons de Tavel et de Châteauneuf-du-Pape.

 

Les vins du millésime