Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Châteauneuf-du-Pape Millésime 2004

Nos millésimes : Châteauneuf du Pape

Contrairement à 2003, l’année 2004 peut être considérée comme une année normale. La somme des températures était de 4297 °C, et le nombre de journées de chaleur élevée était inférieur à celui de 2003 (59 jours en 2004, comparativement à 92 jours en 2003). Mais un nombre croissant de jours d’ensoleillement pendant la période végétative de la vigne (7 % de plus que dans une année normale), a provoqué le débourrement et la floraison 10 jours plus tôt qu’en 2003.  

Les fortes chutes de pluie en août (100 mm en août et septembre) ont permis au cep d’être bien hydraté et nourri pendant la véraison. Septembre a été sec et venteux qui a assuré une très bonne maturation phénolique au moment de la récolte. 

Un grand nombre de nuits fraîches (moins de 15 °C pendant 10 nuits) en août a contribué à l’acidité des raisins ainsi qu’à la concentration de couleur. Grâce à un septembre sec et venteux (10 jours de Mistral), les raisins étaient très concentrés et ont atteint une bonne maturité technologique.

Les excellentes maturités, spécialement celles du Grenache, ont donné des vins colorés, avec une robe pourpre profonde et des teintes bleuâtres. Ils ont un nez de confiture, de baies noires, de fruits rouges, de fruits à l’eau de vie, et la plupart d’entre eux montrent des arômes de réglisse en bouche. 

La production de Châteauneuf-du-Pape en 2004 était de 95 000 hl, soit moins que la moyenne décennale de 102 000 hectolitres.  Sur ce total, 91.000 hl étaient du vin rouge et 6.000 hl de blanc. Le rendement était de 30 hl / ha en moyenne pour l’ensemble de l’appellation. Ce faible rendement a contribué à améliorer la qualité du millésime 2004. 

2004 est une année de « terroir » et de haute qualité. Le millésime est très prometteur et honore le 70ème anniversaire de la création de l’Institut National de l’Appellation d’Origine (I.N.A.O.) en 2005. 

Les vins du millésime