Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Châteauneuf-du-pape Millésime 1989

Nos millésimes : Châteauneuf du Pape

L’AOC Châteauneuf-du-Pape est une des plus belles AOC de la vallée du Rhône. Elle est célèbre pour ses vins rouges mais propose aussi de magnifiques vins blancs. La qualité n’a pas de prix ! C’est pourquoi sur chaque millésime tous les cépages plantés dans nos parcelles nous permettent d’exprimer au mieux le terroir qui est le nôtre.

A situation climatique exceptionnelle, millésime exceptionnel, ainsi peut on résumer la campagne viticole 1989 à Châteauneuf du Pape.

Après un hiver doux et sec, la région de Châteauneuf du Pape a bénéficié d’un mois d’avril particulièrement humide, permettant un bon démarrage de la végétation et la constitution d’une réserve en eau qui s’est avérée déterminante, au regard de la sécheresse de cet été.

En effet, de mai à août, le total des précipitations n’a pas excédé 30 mm, et la somme des températures a égalé les records établis en 1947, qui fut un millésime de très haute tenue, toujours présent dans la mémoire vigneronne. Ce temps idéal pour la vigne a favorisé un état sanitaire et une maturité optimale du raisin.

La climatologie très favorable a amené une avance d’une dizaine de jours pour les vendanges qui ont commencé à compter du 5 septembre pour les cépages blancs et du 11 septembre pour les cépages rouges.

Les premières cuvées reflètent la qualité irréprochable de la vendange.

Des couleurs intenses et soutenues, ayant bénéficié du faible rendement en jus, des parfums et des arômes développant toutes leurs nuances du fait du bon état sanitaire de la vendange et d’une vinification sans problème. Enfin des tanins et une longueur en bouche qui sont l’expression de conditions climatiques parfaitement adaptées au terroir et aux cépages de l’appellation Châteauneuf du Pape.

L’équilibre, l’harmonie et la puissance de ce millésime rappelle les années de grande garde 1947- 1961 ou plus récemment 1978.

Les vins blancs développent déjà des parfums floraux tout à fait remarquables et seront à la hauteur de leur réputation.

Les rendements sont inférieurs à une récolte normale du fait de la sécheresse. La moyenne sur l’appellation devrait s’établir aux alentours de 30 hls à l’hectare.

 

Les vins du millésime