Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Châteauneuf-du-Pape Millésime 1991

Nos millésimes : Châteauneuf du Pape

L’AOC Châteauneuf-du-Pape est une pépite de la vallée du Rhône. Elle est célèbre pour l’ensemble de ses vins qu’ils soient rouges ou blancs. C’est en cela que chaque cépage que l’on utilise apporte son identité, sa personnalité. Les vins ont un rapport qualité/prix évident quand on connaît leur potentiel de garde que ce soit pour les vins rouges ou les vins blancs de l’AOC. Laissez nous vous raconter les vendanges 1991 : 

Le cycle végétatif de l’année 1991 à été marqué par une météo capricieuse. Après un hiver assez froid pour la région avec quelques chutes de neige, la climatologie du printemps se caractérise par une certaine irrégularité, un mois de mars doux et humide et des mois d’avril et mai secs avec des températures inférieures à la normale. Fort heureusement le vignoble Castelpapal sera préservé du gel de fin avril par le mistral.

Ces conditions vont entrainer un retard de la végétation, la floraison s’étalant du 25 mai au 20 juin. Une coulure importante due le cépage Grenache (80% de l’encépagement à Châteauneuf du Pape) laisse déjà présager un faible volume de récolte.

Les très fortes chaleurs de l’été ne se manifesteront qu’à partir de la 3ème décade de juin. Les températures supérieures à la normale des mois de juillet de d‘août seront quelque peu atténuées par un gros orage fin juillet et ne permettront pas de combler le retard de la végétation et de la maturité.

Les vendanges débutent donc, aux alentours du 20 septembre avec une dizaine de jours de retard par rapport à 1990. Les cépages blancs, les cépages rouges Syrah, Mourvèdre et Cinsault sont vendangés à une maturité optimum.  On note une plus grande irrégularité sur le Grenache nécessitant un tri scrupuleux de la vendange et accentuant la faiblesse des rendements. Ceux-ci seront de l’ordre de 20 à 25 hls à l’hectare.

On remarque de très belles cuvées sur les cépages Syrah et Mourvèdre. Celles-ci compenseront le faible potentiel couleur des Grenache qui ont quelque peu souffert des effets de la coulure et des caprices de la météo. Les bonnes acidités et la qualité des extractions tanniques sur l’ensemble des cépages, donnent des vins très sains analytiquement et très agréables d’un point de vue gustatif avec des aromes frais et fruités.

Les vins blancs bénéficient d’une acidité remarquable pour la région et donc un équilibre parfait. Les rouges vont quelque peu différer d’u schéma classique de l’appellation, avec moins de puissance, mais plus de finesse, ce qui permettra de satisfaire tous les gouts après les archétypes de l’appellation que sont les millésimes 89 et 90.

 

Les vins du millésime

Les Cailloux Rouge 1991 Châteauneuf du Pape

Les Cailloux Rouge 1991