Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine André Brunel - Les Cailloux

Est-ce que le vin blanc empêche vraiment de dormir ?

Est-ce que le vin blanc empêche vraiment de dormir ?

Est-ce que le vin blanc empêche vraiment de dormir ?

Pour une occasion festive, un dîner sophistiqué, ou simplement pour se détendre après une dure journée, un bon verre de vin blanc frais est toujours bienvenu. Néanmoins, on le soupçonne d’empêcher de dormir… Avec le domaine André Brunel, on vous aide à faire le point. 

Tout d’abord, pourquoi le vin blanc plus qu’un autre alcool ? Ici, tout dépend de la cuvée choisie : un vin sucré ou acide aura plus d’effets sur votre organisme qu’un vin sec ou doux, qu’il soit rouge, blanc ou rosé. 

La latence d’endormissement réduite… 

À première vue, le vin blanc aide à s’endormir : parce qu’il s’agit comme un dépresseur du système nerveux, il relaxe, réduit le stress, et aide donc à l’endormissement sur le temps court. 

… pour une nuit plus agitée…..

Mais seulement sur le temps court ! En effet, le vin blanc avant d’aller vous coucher peut avoir quelques effets indésirables. Il ne faut pas oublier que l’alcool est un stimulant : le sucre et l’alcool présents dans le vin blanc vont avoir un impact sur vos fonctions cérébrales, comme la caféine. Trop boire va décupler le rythme cardiaque, la nervosité et empêcher, in fine, l’endormissement, puisqu’il vous aura excité. 

Contrer les effets du vin blanc avant de dormir 

Des techniques permettent de limiter les effets du vin blanc sur l’organisme et le cerveau : 

•Privilégiez le vin rouge ou le vin blanc sec : tout d’abord, on évite le sucre ! Si vous voulez boire avant de vous coucher, tournez-vous vers les vins les moins sucrés. 

•Deux verres d’eau pour un verre de vin : pour éviter la déshydratation nocturne et évacuer plus rapidement le vin, ingurgitez deux verres d’eau pour chaque verre de vin blanc. Soyons honnête, il y a un contre-effet immédiat : l’envie d’aller aux toilettes en est décuplée ! 

•N’oubliez pas de manger : il faut absolument vous nourrir et ne pas vous coucher après de l’alcool et le ventre vide. Attention néanmoins, puisque la nourriture va diminuer l’action du vin, vous pourriez être tenté de boire plus. 

•Ne vous couchez pas immédiatement : attendez une bonne heure entre le dernier verre de vin et votre coucher. Oui, même si le vin vous fait piquer du nez et que vous êtes exténué : en attendant, vous passerez une meilleure nuit. C’est le moment de finir le chapitre de ce livre traînant sur votre table de chevet depuis une éternité ou de faire vos comptes. 

•Ne mélanger jamais le vin et les médicaments : si vous êtes adepte des somnifères, oubliez le verre de vin avant de vous coucher : les effets des médicaments décuplent ceux de l’alcool et vice versa. Un cocktail explosif. 

Parution : 09/01/2023

Fil RSS