Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine André Brunel - Les Cailloux

Châteauneuf-du-Pape 1985 : un millésime d’exception

Châteauneuf-du-Pape

Châteauneuf-du-Pape 1985 : un millésime d’exception

 

Chaque année produit son lot de surprises dans le monde viticole : les millésimes en font partie. Au Domaine André Brunel, nous vous donnons notre avis sur le millésime Châteauneuf-du-Pape 1985. 

1985 : une année de référence 

L’année 1985 est connue des amateurs de vins comme étant une année d’exception, du fait d’un ensoleillement prolongé sur la période automnale et des conditions météorologiques parfaites durant l’année, permettant au raisin d’arriver à la récolte avec le stade de maturité idéale. Ce fut d’autant plus le cas dans la région viticole de la Vallée du Rhône, dont est issu le châteauneuf-du-pape. 

Le Châteauneuf-du-Pape 1985 : un grand millésime 

Bijou de cette région, le millésime 1985 est un vin rouge de garde dont la finesse et l’équilibre rivaliseront avec des années comme 1945 et 1961. Les arômes sont généreux et fins avec une robe intense et une capacité de vieillissement hors du commun. 

La cuvée du Domaine André Brunel nommée les cailloux est également issue des vieilles vignes de l’AOC Châteauneuf-du-Pape et de ses cépages caractéristiques. L’alliance de la tradition et de la modernité, ainsi que le respect de la biodiversité, permettent à ces vins de remplir parfaitement leurs promesses. Ces vins rouges présentent donc des caractéristiques similaires au millésime 1985, avec un potentiel de garde extraordinaire. 

Les Châteauneuf-du-Pape blancs, fins et vineux sont à la fois dotés de maturités optimales et de belles fraicheurs grâce à des pH naturellement bas. Les grenaches expriment des arômes de fruits à chair blanche et jaune (pêche, poire, coing) et de fleurs blanches. Les roussannes, très expressives, révèlent des senteurs de fruits exotiques, de pêche et d’abricot. Grâce à un hiver pluvieux et un printemps sec la clairette et le bourboulenc, deux cépages tardifs, ont été récoltés à pleine maturité apportant ainsi à l’assemblage leurs notes élégantes.

 

Les 1985 rouges se caractérisent quant à eux par des expressions aromatiques très nettes, franches, intenses et complexes. En fonction des terroirs, les vins de grenache exhalent des parfums de framboise, réglisse, garrigue, gingembre confit, fruits noirs et agrumes. L’assemblage des différents cépages de l’appellation permet de donner naissance à une « complexité magique », expression de la résonnance trouvée entre typicités variétales et influence du terroir. Les vins rouges arborent des robes denses et sombres avec des niveaux d’anthocyanes très élevés. En bouche, les vins sont amples, vineux et rehaussés d’une belle fraicheur. En un mot, puissants ! Les tanins sont bien présents, leur grain est extrêmement fin et déjà très soyeux.

 

 

                                                       

 

Parution : 03/01/2023

Fil RSS